Le point G





Qu’est-ce que c’est? Où se trouve-t-il? On a beaucoup écrit au sujet du point G et certains sont même sceptiques quant à son existence. Mais pour les femmes qui aiment les orgasmes par la stimulation du point G, les jeux sexuels peuvent s’avérer une partie de plaisir.

Le point G tire son nom du gynécologue Ernst Gräfenberg, qui fut le premier à l’identifier au cours d’études sur la sexualité et à traiter de cette mystérieuse zone dans un article de son journal intitulé The Role of Urethra in Female Orgasms. Il se trouve en touchant la paroi supérieure interne du vagin à environ un ou deux pouces à l’intérieur.

Les scientifiques ne sont pas certains de la raison pour laquelle la stimulation du point G est une source de plaisir chez la femme, ou ne savent pas au juste quelle partie est stimulée, ce qui entretient quelque peu le mystère au sujet de l’excitation sexuelle. Certains scientifiques croient que la stimulation du point G est agréable parce que les branches intérieures du clitoris (les piliers du clitoris) sont indirectement stimulées lorsque la paroi supérieure interne du vagin est stimulée. D’autres suggèrent que la stimulation du point G entraîne une stimulation des tissus spongieux de l’urètre (le conduit par lequel sort l’urine).

Toutefois, une chose est claire : peu importe ce qui est stimulé, pour certaines femmes, il représente une source de plaisir lors de la relation sexuelle.

Certaines femmes qui ont ressenti leur point G affirment toucher une zone de chair rugueuse d’à peu près la taille d’une pièce de 25 sous. D’autres ne remarquent rien de différent, mais ressentent des sensations agréables au cours de l’exploration. La stimulation du point G répond souvent à un toucher en douceur, mais il doit quand même être assez ferme. Certaines femmes trouvent que l’exploration du point G est plus agréable si elles, ou leurs partenaires, stimulent leur point G lorsqu’elles sont couchées sur le ventre. Toutes les femmes ont un point G, mais elles ne réagissent pas toutes de la même façon à sa stimulation. L’expérimentation est le meilleur moyen de savoir quel type de stimulation du point G est la bonne pour vous.